.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

Madrague


ALGER-LES-PECHEUS-DU-COTE-DE-LA-MADRAGUEMot français emprunté au provençal madraga en 1679, lui même issu de l’espagnol almadraba, il  désigne « une grande enceinte de filets pour la pêche au thon ». Il aurait pour origine le  terme arabe al-madrab, qui représente une pièce fixe, formée par une enceinte de filets et de pieux, disposés en compartiments, où on entrepose sur des bancs, les poissons capturés, puis assommés.

Al-madrab traduit littéralement, et du fait de sa racine issue du verbe daraba (frapper/battre)  signifie : « endroit ou on frappe », et fait référence à la manière dont le thon est péché en Afrique du nord. Une autre origine est attribuée au mot madrague, qui serait issu  du mot arabe mazraba, signifiant enceinte. la racine du mot : zaraba, veut dire entourer, enfermer, et fait directement référence au piège à capturer les poissons, et plus précisément le thon.

Terme dérivé : madragueur, qui désigne un pêcheur à la madrague.

 

Sources :

  1. A. mahrez, glossaire raisonné des mots Français d’origine arabe
  2. CNLRT : centre national de ressources textuelles et lexicales
  3. Image : tableau de pêcheurs de la madrague d’Alger

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


One thought on “Madrague

  1. benz

    Je pens e plutot a Matrag, c est comme ca que l on appelle le baton ici et ne pas aller chercher madraba

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *