.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

L’Algérie officiellement annexée par la France en 1848


Algérie_frL’Algérie officiellement annexée par la France en 1848, fut partagée le 9 décembre de la même année, en trois départements : Oran, Alger et Constantine.

 

Les trois départements correspondent aux zones civiles des trois beyliks ottomans récemment conquis, dont la loi du 24 décembre 1902 fixa les limites définitives. Le sud algérien ne fut pas départementalisé, et formait 6 territoires qui furent regroupés au sein des Territoires du Sud en 1902, leur nombre fut réduit à 4 en 1905. La marque de ces départements apparait dans les documents administratifs et dans le traitement du courrier.

En 1941, les trois départements et les territoires du Sud furent numérotés de 91 à 94, à la suite des départements français de métropole. En 1955, le département de Bône fut créé à partir du redécoupage du département de Constantine.

En 1957, l’organisation territoriale de l’Algérie fut modifiée : 14 départements furent créés en remplacement des 5 précédents.

En 1958, trois nouveaux départements (Aumale, Bougie et Saïda) s’y ajoutèrent.

Les départements furent groupés comme suit :

Territoire d’Alger : département d’Alger, Médéa, Aumale.

Territoire d’Oran : département d’Oran, Tlemcen, Saïda.

Territoire de Constantine : département de Constan tine, Batna, Bône, Sétif.

Territoire du Chélif : département de Mostaganem, Orléansville, Tiaret.

Territoire de Kabylie : département de Bougie, Tizi-Ouzou.

En 1959, les départements d’Aumale et de Bougie furent supprimés, mais les autres départements persistèrent jusqu’à l’indépendance de l’Algérie en 1962. Les divisions territoriales qu’ils représentaient furent en revanche conservées jusqu’en 1974. Au nombre de 17, ils seront renommés wilayas par l’ordonnance de 1968. Prenant le nom de wilayas à partir de 1968, les lettres attribuées sur les plaques minéralogiques seront conservées quelques années. Ainsi « 9A » représentait Alger.

Après 1974, les 15 wilayas issues de la colonisation française passent à 31, du fait de l’accroissement démographique considérable en cette période.

Et en 1984, une réorganisation territoriale est faite, l’Algérie comptera désormais 48 wilayas et 1541 communes toutes régies par un même statut communal. Cependant, le nombre des communes continuera à se développer.

 

Sources :

  1. Vincent Dubois : « Adieu Colomb-Béchar… ». Editeur : www.edifree.fr
  2. http://decentralisation-dz.e-monsite.com
  3. http://splaf.free.fr
  4. Illustration : Carte Française montrant les trois provinces d’Algérie, 1848

 

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *