.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

Kabkab – قبقاب


timbreCe mot est considéré comme étant une « onomatopée d’origine turque, désignant une paire de socques en bois ». Le terme rappelle le bruit que faisaient ces chaussures sur les dalles du bain maure », traduisant ainsi la gracieuse présence de leurs propriétaires féminines. Importé au Maghreb durant la période ottomane, Le kabkab est une paire de chaussure plus fonctionnelle qu’esthétique, permettant aux jolis pieds des dames de ne pas prendre l’eau lorsqu’elles traversaient les pièces humides du hammam. Fabriqués en bois d’olivier, d’oranger, ou de jujubier, le kabkab est pourvu d’une lanière en cuir simple ou ornée de motifs décoratifs. Aujourd’hui, la paire de socques en bois, est remplacée par des sandales en plastiques.

Par ailleurs, on peut admirer les vestiges de cette tradition vestimentaire, au musée national du bardot d’Alger, ou une paire de « Kabkab » originaire de la ville de Constantine, est conservée. Fabriquée au début du siècle dernier, dans une même pièce de bois, elle est richement ornée et couverte de fines feuilles d’argent. Le musée nous apprend qu’elle était destinée à une riche mariée de la région, lors de sa sortit du rituel du hammam.

Enfin, Algérie poste avait émit le Samedi 18 Avril 2009  une série de 3 timbres sous le thème « Objets des Musées Nationaux d’Algérie », dont l’un d’entre  eux, fut dédié à la Chaussures de bois »KABBAB »de Constantine.

 

Sources :

  1. F. Rahmani, un art de vivre des algériennes 
  2. Musée national du bardot : collection objets traditionnels
  3. illustration : timbre postal, émission 2009, source : Algérie philatélie

 

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *