.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

Extrait : Les Vandales s’installent en Afrique… en toute quiétude !


vanL’histoire des Vandales en Afrique commence par une trahison. D’abord celle de Boniface, colonel romain qui tient l’Afrique mais dont des accusations le pousseront à trahir l’empereur. Certes, ce dernier est mort. Son fils est trop jeune pour administrer l’Empire.

C’est Placidie, sœur de feu Honorius, qui prendra les commandes. Boniface et Aetius, connus pour leurs faits d’armes, font partie des proches de Placidie. Ces deux capitaines se jalousent et on attribue à Aetius d’avoir manigancé auprès de Placidie pour la monter contre Boniface. Ce dernier, installé à Carthage, en a vent. Se sentant insulté, il décide de traiter avec les Vandales. Ces derniers, toujours en Espagne, viennent d’avoir à leur tête Genséric. Genséric est devenu roi grâce à des combines visant à destituer l’actuel roi qui est son frère.

Il paraîtrait d’ailleurs qu’il vient de l’assassiner et ne fera pas grâce de laisser la vie à ses neveux et à sa belle-sœur. Genséric est roi, et c’est lui qui fera rentrer les Vandales sur les terres africaines. Ils y rentreront tout paisiblement. Des trahisons dans l’Empire romain aux trahisons dans la famille vandale conduiront à un traité entre Boniface et Genséric. Boniface invite les Vandales à prendre possession du tiers de l’Afrique. Il espère par ce traité se venger de Placidie et lui faire regretter d’avoir prêté oreille aux délateurs. Les Vandales n’en espéraient pas tant, et Genséric réunit femmes et enfants au nombre de  30 000 pour s’installer en Afrique. Mais déjà, des proches de Boniface en contact avec Placidie lui démontrent ses égarements et les manigances de Aetius.

Prise de remords, Placidie s’incline devant Boniface. Ce dernier, mis au courant de ce retournement de situation, regrette le pacte passé avec les Vandales. Il est trop tard. Les Vandales sont en Afrique et ne comptent pas la quitter. Ils y resteront cent ans. C’est ainsi que Rome perd sa souveraineté sur l’Afrique du Nord. Sans jamais la recouvrer vraiment…

Retrouvez la suite, sur notre bimestriel d’Histoire Babzman, disponible chez votre marchand de journaux 

Z. A. M.

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *