.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

Urgent – Patrimoine en danger – Les dolmens de Bounouara à Constantine saccagés, en faveur d’une exploitation minière


dolmenLa vaste nécropole mégalithique qui se trouve sur le sommet du Djebel Mazela près du village de Bounouara (Constantine)est l’une des plus célèbres d’Algérie. Le nombre de dolmens estimé entre 3000 et 4000, est en effet considérable.

Ce patrimoine national comprend des tombeaux accueillant des dépouilles mortelles, qui étaient ensevelies suivant des rites très anciens, relevant de la période préhistorique. Ces monuments funéraires abritant des sépultures collectives appartenant à une civilisation mégalithique, dont Constantine se trouve au centre, font de cette nécropole, la plus importante et la plus étendue de toute l’Afrique du nord.

 

Un patrimoine en danger

Ce territoire inestimable, situé dans une région rocailleuse, a été exposé plus d’une fois à la dégradation, au vol et à l’exploitation minière… Mais la plus grande menace pour ce lieu chargé d’une  histoire millénaire, demeure l’exploitation minière.

Il y a quelques années, à Tébessa, des fouilles de sauvetage ont été menées pour épargner un site archéologique du passage des engins ; mais cette fois-ci, les dolmens du site archéologique de Bou Nouara sont  bel et bien menacés de destruction… En effet, dans le cadre d’une exploitation minière, des engins de travaux publics ont investi le site, et entrepris de réduire ces mégalithes en gravier !

L’alerte donnée sur les réseaux sociaux par une citoyenne italienne, appuyée par des photos, a été confirmée par des cadres du ministère de la Culture.

Selon les sources du quotidien El Watan, cette destruction entre dans le cadre d’un projet minier, entrepris par la Direction des Mines et des Industries (DMI), celle-ci ayant conclu des contrats avec des opérateurs privés sans en avertir la direction de la Culture de la wilaya.

Pourtant, ce site d’une grande valeur historique mondiale est protégé par la loi, et toute intervention doit d’abord passer l’aval du ministère de la Culture…

Selon ces mêmes sources, nous apprenons que le ministère de la Culture a été interpellé, mais n’a pas encore réagi ! A l’heure des grands changements, et d’une révolution actuellement en marche, la Culture ne devrait plus être en reste.  Réagissons pour la sauvegarde de notre patrimoine, et la protection de notre mémoire ! 

Synthèse R.M

Sources :

  1. El watan
  2. image : ABDEL BOUCHAREB  http://numidiaantiqua.over-blog.com/2016/07/dolmens-de-bounouara-constantine-photos-du-17-11-11.html?fbclid=IwAR0L8q-zhbM9Fb9WLCUuhkhjzsCuTgq36WQyQuSoD90GiiYRFA8OpU5eIaE

 

 

 

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *