.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

Slimane Dehilès, le colonel Sadek, adjoint du Colonel Boumediène



Cl SadekSlimane Dehilès, de son nom de guerre, le Colonel Sadek, est né le 14 février 1920, au village Aït Berdjèle, à 5 kms au Nord- est du chef-lieu de la commune des Ouadhias, dans la région de Tizi Ouzou. Combattant de la première heure, lors de la guerre de libération nationale, il fut chef de la wilaya IV.

Il n’a que 15 ans quand son père décède et il n’a d’autres alternatives que de quitter l’école et aller gagner sa vie et subvenir ainsi aux besoins de sa famille. À l’âge de 21 ans, il frappe à la porte d’une caserne à Maison Carrée (Alger) où, après des tergiversations, on finira par le juger bon pour le service et l’engager par la suite. Quelques mois après, il débarque avec les troupes alliées et françaises à Bagnolet, près de Naples, en octobre 1943. En août 1944, Slimane et son bataillon entrèrent en France après avoir perdu beaucoup d’hommes face à une résistance farouche, ils arrivèrent à Strasbourg le 24 décembre 1944. En mai 1945, il était mobilisé en Allemagne et adhère au MTLD (Mouvement pour le Triomphe des Libertés Démocratiques en Algérie) en 1946, où il active sous l’égide de la Fédération de France. Il s’est établi ensuite à l’Est de la France, àRemiremont. En 1953, il fut arrêté et écopa de 8 mois d’emprisonnement et 70 000 francs d’amende, en plus d’être interdit d’accès en Algérie pendant cinq ans, et ce, pour avoir distribué des tracts hostiles à la présence française en Algérie. Dès novembre 1954, il rentre clandestinement à son village et fut l’un des premiers à rejoindre les rangs de l’ALN (armée de libération nationale).Fort de son expérience militaire, c’est à lui qu’échut le devoir de former la première compagnie en Kabylie ; «En moins de six mois, l’organisation politico-militaire était une réalité». En 1957, il fut désigné par Abane Ramdane pour diriger la Wilaya IV après le départ du colonel Amar Ouamrane. À Tunis, il devint membre du CNRA (Conseil national de la révolution algérienne) de 1957 jusqu’à 1962. En 1958, il devint l’adjoint de Houari Boumediene, qui prend la tête du C.O.M (Comité d’Organisation Militaire) pour la zone Ouest. À l’indépendance, en 1962, Si Sadek fut élu député de la wilaya de Tizi-Ouzou. Il était dirigeant du FFS (Front des Forces Socialistes) de 1963 à1965.

Après avoir lutter contre une longue maladie, Slimane Dehiles décède le 5 Novembre 2011, à l’âge de 91 ans, à Alger et est t inhumé, parmi les siens, dans sa région natale à Ait Berdjele, dans la daïra des Ouadhias.

Mounira Amine-Seka.

Sources :

  • Presse Nationale.
  • APS.

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *