.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

Siga, la dimension ludique et sociale du jeu chez les Reguibets de Tindouf, suite et fin


sig1« Le jeu et le divertissement occupent une place prépondérante dans de nombreuses civilisations. Pourtant, les historiens se sont longtemps détournés de son étude, sans doute en raison de son caractère peu sérieux, voire improductif ».

Depuis l’antiquité, le jeu  prend part dans la vie  sociale des concitoyens ; « le jeu est une tâche sérieuse » comme le souligne  Johan Huizinga ,  historien néerlandais auteur de l’œuvre , Homo Ludens – Essai sur la fonction sociale du jeu 

Notons  que durant l’antiquité  gréco-romaine, les jeux, appelés les ludi  disposaient  d’un calendrier et évoluaient entre  divertissements ludiques et enjeux politiques. Le jeu serait  ainsi l’expression éloquente de la place d’un individu à l’intérieur de sa société.

 

 La dimension sociale du jeu Siga:

En faisant remarquer à mon hôtesse que le patronyme de la tribu (Reguibet) est au féminin; cette dernière m’explique qu’autrefois, le reguibi, parcourait des kilomètres et des kilomètres conduisait son troupeau à la recherche de pâturage, pendant que la femme se voyait confier la charge de l’entretien de la tente, de l’éducation des enfants, et de la prise en charge des esclaves; devenant ainsi la maîtresse incontestable de sa maison, et de sa vie. Fières et  imposantes, Baybou , Khouita et Azzaincarnent incarnent en ce sens toute la symbolique de la  société matriarcale saharienne.

Je  remarquais que les enfants ne prenaient jamais part à siga. Ainsi, pendant que nous nous préparions à reprendre la partie,  la petite fille de Baybou  âgée de quatorze ans se chargea de préparer le thé ainsi que notre déjeuner, et se proposa aimablement d’orner mes mains de henné. On m’expliqua alors, que le jeu est considéré pervers eu égard à son côté compétitif, mais surtout en Sig2tant que future épouse, elle doit se préparer à sa condition à venir, en s’attelant au tissage de la tente, ainsi qu’à la préparation de son trousseau. Ce sont là, ses principales tâches et c’est ainsi  que le cycle de la vie est jalonné. Une fois adulte,et mère à son tour, la maturité lui procurera prestige et avantages, et c’est à ce moment là que la femme  reguibi peut se délester de sa responsabilité et s’adonner à des activités fort agréables et plaisantes telles que : la sieste, la musique… Et elle pourra enfin apprécier à son tour,  les plaisir  du jeu et de la nonchalance.

Transdisciplinaire, le jeu est  instrumentalisé car il correspond à une sorte de marqueur social, et sert également de vecteur d’hiérarchisation. S’interroger sur le place du jeu dans la société, nous renseigne sur son interaction avec diverses composantes telles que le système éducatif et les lien étroit qu’il tisse avec elles. 

Il m’arrive de temps à autres d’appeler mes amies reguibets pour avoir de leurs nouvelles, et à chaque fois, elles m’informent qu’elles  sont entrain de  jouer à Siga .

 

Leila A

 

 

Sources :

  1. Sophie Caratini, La dernière marche de l’Empire : une éducation saharienne, La Découverte, Paris, 2009,
  2.  Michel Lessourd, Les Rgueibat du Sahara occidental, CHEAM, Paris, 1964
  3.  Charre Jean-Pierre. Les Reguibat L’Gouacem. Système juridique et social. In: Revue de géographie alpine. 1966, Tome 54
  4. N°2. pp. 343-350.
  5. Johan Huizinga , Homo Ludens – Essai sur la fonction sociale du jeu  193
  6. Roger Caillois  , Les jeux et les hommes , Gallimard 1967

 Crédit photo :  Rym Sahraoui   & Leila ASSAS 

* Mes remerciements vont à  Rym  Sahraoui,  Zeribaiy Mohamed Salem ,Khouita , Azza &Baybou. 

 

 

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


One thought on “Siga, la dimension ludique et sociale du jeu chez les Reguibets de Tindouf, suite et fin

  1. Haderbache

    Les pratiques socioculturelles des Reguibet méritent d’être mieux connues par les algériens eux-mêmes. Une Revue serait la bienvenue. Merci pour votre intérêt et pour ce que vous nous apportez.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *