.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

Phare de Cap Rosa, une sentinelle discrète et imperturbable


Le phare du cap rosa photo de Malek RessamDistant d’une vingtaine de kilomètres à l’ouest  d’El Kala, le cap Rosa est un éperon rocheux massif, haut de près de 120 mètres, il domine le littoral de l’extrême est où il marque la limite entre le golfe de Annaba et celui d’El Kala.

Perché sur la partie la plus haute du cap, un phare se détache distinctement dans l’azur. Il guide les marins, de jour comme de nuit, depuis plus de cent ans. 

Sentinelle discrète et imperturbable, le phare du cap Rosa est un phare de jalonnement érigé en 1906. Le phare est constitué d’une tour cylindrique de 15 m en maçonnerie de pierre apparente faisant corps avec un bâtiment rectangulaire qui abrite deux logements, une clôture ceint le tout à 117 m d’altitude.

La hauteur de l’édifice est de 15,3 m et il culmine à une hauteur de 132,3 m à partir du niveau de la mer.  L’éclairage est assuré par un feu de couleur blanche à 2 éclats en 5 secondes. La portée lumineuse est de 19 milles nautiques, soit environ 35 km.

Synthèse Babzman.

Photographie: Le phare du cap Rosa de Malek Ressam

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *