.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

Mamelouk


cavLe terme mamelouk qui signifie  littéralement le “possédé”, renvoi à une personne faisant partie des biens d’un autre (el melk) autrement dit un esclave.

Les mamelouks étaient en effet des esclaves achetés et éduqués afin d’en faire de parfait soldats au service du puissant Kalifa arabe qui au VIII ème siècle est en pleine expansion. Or, cette définition ne prend pas en compte la dimension historique de ce qu’étaient les Mamelouks.

En effet, d’esclaves kidnappés puis souvent affranchis par les califes arabes ils finirent par prendre le pouvoir, comme c’est le cas en 1250 lorsqu’ils renversent la dynastie Ayyoubides en Egypte juste après avoir vaincu les troupes de Saint Louis, à l’occasion de la septième croisade. Les Mamelouks firent du Caire la première cité du monde musulman. La ville éblouit les visiteurs, Ibn Khaldoun dira à son propos « C’est le trône de la royauté, une ville embellie de châteaux et de palais, ornée de couvents et de collèges, éclairée par la lune et les étoiles de l’érudition »

C’est le contexte international qui mettra fin au sultanat mamelouk. En effet, en 1496 Vasco de Gama découvre la route des Indes. Les activités commerciales des Mamelouk sont ruinées par les Portugais qui arrivent dans les Indes en 1498.

Les Ottomans sont alors en pleine expansion et renversent en 1517 le dernier sultan mamelouk et intègrent l’Egypte à leur royaume.

 

Linda Kalladjou

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *