.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

L’origine du doro, par Chawki Amari


doroD’origine espagnole, le doro vaut 5 centimes de dinars. Mais s’il n’a plus cours aujourd’hui, on l’utilise encore pour compter dans certaines régions, gymnastique mentale un peu compliquée pour qui préfère les chiffres ronds et les divisions en 10 et 100. Ainsi, 1 dinar vaut 20 doros, ce qui est relativement facile à utiliser mais 350 dinars, c’est combien en doros ? Si 200 dinars valent 4 000 doros, à combien équivaut en doros une somme de 500 dinars ?

Jusqu’à l’époque française, quand le franc était la monnaie officielle de l’Algérie, le doro, ancienne monnaie parallèle, était à parité égale avec le rial marocain, et chez nos voisins, on compte encore les petites sommes en rial (division du dirham), comme en doro ici. D’autres noms venus de l’histoire sont encore utilisés de nos jours, comme le sordi (swared, que les Kabyles utilisent encore, issordiyen), une monnaie byzantine. Drahem (du drachme grec), le louiz (Louis d’or), Franc, jusqu’aux qualificatifs d’aujourd’hui, dnahess, ‘att, kemoun, sarf, defra (10 dinars), houbla (le billet de 200), bougroun (le billet de 1 000 avec son buffle antique aux deux cornes), l’Emir Abdelkader (1 000), Belloumi (2 000, pour sa couleur, le billet vert, Lakhdar).

Jusqu’à la chkara, bien algérienne. Et de la même façon, on compte encore dans divers systèmes : 100 doros (5 dinars), miat alf (100 000, des anciens francs en réalité), hadjra (une pierre, 10 000 dinars), jusqu’au pesage de liasses, les grosses transactions se faisant maintenant à la pesée de billets, pas le temps de compter. De quoi perdre son latin, une langue complexe, qui a donné le mot dinar.

D’ailleurs, la Serbie utilise le dinar depuis 1214, devenu la monnaie officielle de la Yougoslavie jusqu’à l’éclatement du pays en 2003, le dinar croate est toujours en vigueur et aujourd’hui on trouve d’étranges dérivés dans la région, comme le denar macédonien, et le tolar slovène, hybride bâtard du dollar… 

Chawki Amari

Ceci est un petit extrait de notre dossier consacré à l’Histoire de la monnaie algérienne, publié sur la revue Numéro 2 de Babzman.

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *