.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

L’histoire du Sebbat (سَبَّاطْ)


cabLa chaussure, dite Sebbat (سَبَّاطْ) en arabe,  vient du mot turc, selon Meyer-Lübke, du mot turc çabata, passé à l’arabe, puis, par l’intermédiaire, soit de l’italien ciabatta, soit de l’espagnol zapato, passé au picard (France) chavate.

Les chaussures, comme les costumes et les bijoux, tiennent une place dans l’histoire de l’Algérie. Etant un élément d’habillement qui protège et embellit les pieds depuis des siècles, son style diffère d’une civilisation à une autre, mais aussi, d’une nation à une autre. En Algérie, tout comme les costumes, les chaussures peuvent être classées selon les grandes régions : Littoral, Tell, Hauts plateaux et Sahara. En Algérie, « Essabat » a aussi connu une évolution extraordinaire, ne réduisant pourtant pas de la valeur de l’ancienne et traditionnelle fabrique. Cependant, pour une même matière utilisée, le passage d’une forme à une autre est parfois difficiel à établir.

Si le sebbat est la chaussure traditionnelle la plus courante dans l’Algérois, le Constantinois, à Tlemcen, en Kabylie et au M’zab, Sebbat el Medjboud, est porté à Alger, Tlemcen et Constantine. Il s’agit de soulier de femmes découvert, à talon et brodé de fil d’or ou d’argent.

Les pieds chaussés de souliers de coupe européenne, le sont aussi de sbabit (pluriel de sebbat), noirs ou bruns avec des talons plats, en cuir tanné (edbagh), la tige est en cuir brodé, d’un fil doré ou argenté (el medjboud), parfois, enrichir de cannetille, une sorte de petit ressort argenté, qui formait un relief notamment sur les paillettes. La foulia ronde se retrouve ici, comme pour la Rihyia de cérémonie. Le sebbat medjboud date probablement de l’ère ottomane et est offert à la mariée lors de la cérémonie du dfou’, le jour des fiançailles officielles, sur un plateau appelé Tifor, à Tlemcen ou Tbeq, dans l’algérois.

 Mounira Amine-Seka.

Sources :

  • « Chaussures traditionnelles algériennes« , Ouahiba Baghli – Editions SNED 1977.
  • « Dictionnaire des mots français d’origine arabe« , Salah Guermiche – Editions du Seuil 2007.
  • « Le costume traditionnel algérien« , P. Pichault. E

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *