.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

LES PHENICIENS


phenicien fotoLes phéniciens sont appelés aussi ‘le peuple pourpre’ (dénomination issue du Grec) car l’une des matières essentielles produite par ce peuple était la teinture pourpre,  provenant d’un coquillage qui venait de la cité de Tyr donc plus connu aussi sous le nom de ‘pourpre de Tyr’. Cette teinture ou couleur est actuellement usitée dans nos contrées berbères ‘les djebas (robes) portées par les femmes de Kabylie, des Aures, des m’Cirda et autres,  sont en majorité à dominance pourpre, rose et autres variantes rougeâtres, importées durant l’antiquité par les Phéniciens en Afrique du Nord. Les teintures servaient alors, à colorer les tissus dans les plus riches couleurs allant du rose clair au pourpre profond très prisés, par les monarques et les riches notables qui avaient les moyens de se les procurer. Leur terre étant  fertiles, ils produisaient également du raisin, et du bois de cèdre, ainsi que du verre grâce au sable de leurs côtes, devenant ainsi,  très  célèbres pour leurs produits manufacturés. En plus d’être d’excellents commerçants, ils fabriquaient eux-mêmes leurs navires de guerre. Ils disposaient également de  plusieurs ponts pour les rameurs, ainsi, les navires à deux ponts s’appelaient les ‘birémes’ ceux à trois ponts des ‘trirèmes’. Les Grecs adoptèrent très rapidement, les navires phéniciens, et  s’en servirent pour combattre et vaincre les perses, au cours des fameuses batailles navales  de Salamine en 48O avant J-C.

A l’origine, Les phéniciens constituent un peuple de marins qui vivait en Asie Mineure sur les côtes de la Syrie actuelle  il y a de cela, plus de 35OO ans. Ces navigateurs ne s’éloignaient jamais des côtes et ne naviguaient que la nuit en fréquentant toutes les mers connues d’alors. Le soir ils s’arrêtaient et tiraient leurs légers bateaux sur la rive faisant du commerce avec les riveraines ou les tribus de l’arrière pays, venues spécialement les attendre pour y faire du troc. C ‘est ainsi qu’ils échangeaient, des étoffes , des vases, des armes.. qu’ils transportaient contre des moutons, de la laine, des plumes d’autruches, du miel, de l’huile… produits des régions qu’ils découvraient, marchandises contre marchandises.chromo comptoirs phéniciens

Sur les côtes des pays qu’ils visitaient les phéniciens  prenaient le soin de construire de grands dépôts appelés ‘comptoirs’ (maisons a toits plats en chaumes servants d’entrepôts ou d’habitations aux quelques marchands et aux gardiens  permanents pour protéger leurs marchandises). Une citerne recueillait les eaux de pluie, cette eau était jalousement surveillée et seuls les navigateurs avaient le droit d’en emporter .

Les phéniciens se rendaient souvent en Espagne où ils s’approvisionnaient en métaux précieux, pour s’y rendre,  ils longeaient les côtes d’Afrique du Nord où ils prirent l’habitude d’y faire escale, c’est ainsi que les  premiers comptoirs furent installés à Utique( prés de Tunis),  Stora  ( prés de Skikda), Eicosi (Alger), Sant Leu (prés d’Arzew).Les Phéniciens avaient inventé un alphabet de 22 lettres (le premier des alphabets modernes) simplifiant l’écriture, car avant eux, il fallait se servir de plusieurs centaines de signes. La vie était monotone dans ces comptoirs sauf quand les navires chargés de marchandises accostaient donnant lieu à des activités de grands marchés fréquentés par les tribus  berbères voisines. Jusqu’au VIII ° siècle av. J- C les Phéniciens vivaient en bonne entente avec les tribus berbères.

B. Babaci

Écrivain-chercheur en histoire

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


6 thoughts on “LES PHENICIENS

  1. AZZOUZI

    Bonjour
    Je viens apporter ma modeste contribution sur le sujet amazigh.
    Je ne suis ni historien ni chercheur sur le sujet
    Mes grands parents nous disaient qu’ils sont berbères mais pas amazighs ;
    Ils nous disaient aussi qu’ils sont les pures peuple berbères est qu’ils sont les ath atelass ;
    D’où le nom des chaines de montagnes appelé ATLAS
    Ils disent aussi que les maciq(les machichs) amazigh ne sont pas berbères
    Les berbères ont la peau noir petit de taille, cheveux crépus, et imberbe ;
    Africain=averkane=noir
    Merci de votre compréhension

    Reply
  2. benyahia malika

    pour Samir,tu n as vraiment rien compris a l’article,Mr Babaci raconte « une partie » de l histoire des differents peuples qui sont passes en algerie et ont laissé de leur culture,on le sait que les amazigh sont les autochtones,personne ne renie ses racines,mais sache que differents peuples sont venus en algerie ya pas que les pheniciens,les romains,les espagnols,les turcs etc etc et ce melange avec les berberes a donner le peuple Algeriens qui est multi culturel,alors ne prend pas d exemples sur les « anes » c dégradant….

    Reply
  3. samir

    je suis étonné de vous article d’avoir supprimé un peuple de la geo ou de l’histoire algérienne et de le remplacé par Les phéniciens d’apres mes connaissance les AMAZIGH sont les premiers en afiq de nord
    pour quoi vous faite tout sa vous ancêtre cesserons de retourné a leurs tombes
    « si l’âne qui oublie ces racinesé

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *