.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

Les hommes grenouilles de l’ALN, le premier noyau de la marine nationale.


colonelLorsque l’acheminement des armes par voie maritime en Algérie devient difficile, l’ALN décide de lancer une formation dans le domaine de la marine et crée le premier commando des hommes grenouilles.

Le samedi 14 juillet 1956, cinq jeunes volontaires sont conduits de Rabat à Tétouan. Abdellah Debbagh, Abdelkader Djouti, Benamar Cherbal, Yahia Rahal et Athmane Damardji sont conduits par le docteur Tidjani Damerdji, chez Mohamed Boudiaf. Ces nageurs de combat qui avaient d’abord été dirigés vers Madrid puis Le Caire, ne connaissait pas dans un premier temps la nature de leur mission, la discrétion était de mise.
A Alexandrie, trois autres Algériens- Messaoud Bezza, Ahmed Chibane et Ahmed Bendriss- étaient déjà sur place et devaient se joindre à la formation aux techniques de sabotages des navires. Inscrits sous de fausses identités, ils étaient pris pour des palestiniens.

Dès son installation, le commando avait été pris en charge par l’adjudant Ali Abderezek, l’un des premiers instructeurs égyptiens. L’instruction qui devait se dérouler en moins de deux mois était très intensive.
Pour leur première mission, les premiers hommes grenouilles Algériens devaient être équipés de bombes artisanales de fabrication égyptienne. Ahmed Ben Bella gardait secret le plan d’attaque pour le jour J.
Mais le plan tombera à l’eau quelques jours avant son exécution, au mois d’octobre 1956, alors que l’avion transportant les principaux responsable de la Révolution était détourné par l’armée française et que Ben Bella et ses compagnons ont été mis aux arrêts.

L’entrainement reprendra pour ces hommes quelques temps plus tard avec le colonel Ouamrane à une vingtaine de kilomètres de Benghazi. De retour à Alexandrie, le commandant de l’école de nageurs de combat, Fawzi Abderrahmane, montre aux hommes grenouilles Algériens les photos de grands plans des ports qu’ils devront garder en mémoire. Mais une fois de plus, la deuxième mission n’aura pas lieu, cette fois-ci pour des raisons de mauvaise coordination avec les fournisseurs d’armes. Idem pour la troisième mission qui sera annulée pour des raisons techniques.

Cependant, le commando des hommes grenouilles Algériens se distinguera par la suite en remontant plusieurs bombes tombées dans les profondeurs de la mer, sauvant ainsi de nombreux bateaux égyptiens. De telles opérations avaient un grand impact médiatique au niveau international et un grand impact psychologique sur l’armée de colonisation.

En 1961, l’ALN procédera à la création d’une école d’hommes-grenouilles au Maroc, avec à sa tête Abdellah Debbagh. Trois sections successives de jeunes Algériens y seront formées par quatre des instructeurs faisant partie du commando des hommes-grenouilles de l’ALN.

Synthèse Babzman

Sources :
– El Moudjahid
– almanach-dz.com

  • Illustration : le colonel Oumarane durant la révolution Algérienne

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *