.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

Le palmier-dattier, un arbre aux multiples usages (Suite et fin)


ceuLe palmier-dattier compte autant de variétés que d’appellations. Ainsi, sa taille, sa texture et sa teneur en sucre varient également, en fonction du type de datte : Tinkkur, Tinhud, hamira, Adeli, Takerbuch, Tinnacer,  Tazerari, Admet Figuigue. Certaines variétés jouissent d’une grande notoriété, dont la plus connue demeure Deglet Nour, de Biskra .

 

Un délice qui se réinvente à l’infini 

Les dattes se dégustent nature, on les retrouve également de de façon incontournable, en tant qu’ingrédient  dans la préparation de divers plats du Sahara. Les recettes à base de dattes se  déclinent en une multitude de variantes, le plus connu étant« El rfis », un plat à base de galette émiettée, mélangé à de la datte, et nommé : « El taadeut » dans les oasis occidentales .

Rub Al-Tamr

La datte peut être déclinée en vinaigre, sirop… et moulue, elle peut même remplacer le café. Elle se prête ainsi à toutes les fantaisies  culinaires, et l’une des plus prisée est Rub Al-Tamr : une mélasse obtenue suite à une cuisson de dattes dans l’eau, qu’on caramélise par la suite, sur un feu très doux, et ce jusqu’à l’obtention d’un sirop très concentré, qui se déguste accompagné d’une galette de blé.

El Legumi, la boisson proscrite

El Legumi est un alcool  fabriqué avec la sève du palmier : le bourgeon terminal du palmier, appelé le cœur de l’arbre est extrait, puis fermenté avant d’être servi  par la suite, lors des soirées privées souvent masculine. L’extraction du bourgeon nécessite d’arracher la partie haute du palmier, on appelle cela « le tuer » et c’est la raison pour laquelle, on fabrique du legumi qu’avec des palmiers en fin de vie.  Le vocable  legumi serait issu de l’arabe lâgabî-ya et signifie cela me convient. Ce terme est adopté dans  diverses régions du Maghreb, sous différentes variantes, comme par exemple à Tripoli, ou cette fameuse boisson est appelée legbi.

Autrefois, le dattier servait de  monnaie d’échange et de  mesure de troc, de nos jours, le palmier-dattier  est principalement cultivé pour ses fruits.

Arbre emblématique et mystique, le dattier a longtemps fait office d’objet de cultes, et les palmes étaient utilisées dans de nombreux rituels religieux, dont certains persistent encore dans la communauté juive.

La cérémonie du mariage en Algérie, accorde une place de choix à ce fruit, symbole de douceur et d’abondance; lequel associé au lait, qui lui représente la pureté, constitue une mise en bouche offerte à la jeune mariée qui franchi pour la première fois, le seuil de sa nouvelle maison.

 

Leila A

 

Sources :

  1. Fatima Zahra ALlAM ;  Etude du cultivar Ghars du palmier dattier ( Phoenix dactylifera L.) : Analyse des métabolites secondaires et activité antimicrobienne . Université d’Oran .
  2. Tannahill Reay. Food in History, Three Rivers Press, États-Unis, 1988.
  3. Toussaint-Samat Maguelonne. Histoire naturelle et morale de la nourriture, Bordas, France, 1987.
  4. Morton, J. Phoenix dactylifera In: Fruits of warm climates, États-Unis, 1987. Julia F. Morton (éd.). Hort.purdue.edu
  5. BOUAMMAR B. et IDDER M.A, Savoir faire local dans l’Agriculture oasienne : déperdition ou reconduction. , Revue du chercheur, Université de Ouargla, 2006,

 

 

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *