.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

Le 8 octobre 1957, tombaient nos héros, Hassiba, Ali, Mahmoud et P’tit Omar


Le 8 octobre 1957, les habitants de la Casbah et de tout Alger sont réveillés en pleine nuit par le bruit sourd d’une explosion, d’une violence inouïe, qui a soufflé deux petits immeubles, tuant sur le coup quatre de nos valeureux héros, ainsi qu’une vingtaine de personnes parmi les victimes civiles.

Il est minuit quand les paras de la deuxième compagnie de combat cernent le quartier abritant la cache en haute Casbah où sont retranchés nos quatre valeureux martyrs. On fait évacuer la population des maisons comprises dans l’îlot. Vêtu d’une djellaba dont la capuche lui recouvre en partie le visage, un homme est emmené par les paras dans la maison vidée de ses habitants, au 5 rue des Abdérames, monte au premier étage, fait déplacer un divan et montre sur le mur l’ouverture  de la cache, un rectangle d’environ 40 cm sur 50 cm.

Les paras tentent de parlementer avec Ali la Pointe, qui se terre dans le silence. A 5 heures du matin, l’armée coloniale décide de plastiquer la maison. L’explosion est d’une violence inouïe, emportant Ali la Pointe, Hassiba, « une jolie jeune fille de dix-sept ans, délicate, élégante, instruite, héritière d’une riche famille bourgeoise qui ne pensait qu’à la victoire de la révolution », P’tit Omar « dont les yeux noisette riaient tout le temps », et Mahmoud Bouhamidi (*).

Cela eut lieu, quelques jours seulement après l’arrestation de Yacef Saâdi en compagnie de sa principale collaboratrice Zohra Drif, détentrice des archives de la Zone autonome d’Alger, le 24 septembre, au terme d’un plan diabolique de l’armée coloniale, pour mettre fin aux attentats commis par le FLN dans Alger et qui visaient la population européenne.

http://www.memoria.dz/oct-2012/memoire/ali-la-pointe-hassiba-p-tit-omar-bouhamidi-ont-trac-la-voie-l-ind-pendance

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *