.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

La poterie noire de Tamentit, un périple africain – Suite et fin- 


ph5-gf_previewDe l’objet décoratif à l’usage utilitaire, la poterie algérienne traduit depuis des millénaires la vision du monde des femmes potières. Une iconographie ancrée dans un imagerie libyco-berbère. De ce fait, celle de Tamentit intrigue par sa couleur et ses formes. 

La poterie de Tamentit,  caractéristiques et influences  

L’origine et les influences ne peuvent être abordées qu’on inscrivant Tamentit dans une continuité géographique,  culturelles nord africaine et sub-saharienne. Un  trait d’union. Les similitudes entre la céramique de Tamentit, et celle de l’Afrique de l’Ouest sont éloquentes, particulièrement celle de la tribu des Bobo au Burkina Faso, et celle du peuple Luba au Congo.  La teinte noire, la cuisson sommaire et les scarifications sont très analogues.

Il est à rappeler que la céramique en Afrique de l’Ouest, est antérieure à l’égyptienne de 500 ans. La Nubie antique (actuel Soudan) de la période néolithique (7000- 5500 av.J-C. ) voit émerger une prospère civilisation voisine de l’Egypte pharaonique. Elle offre également des similitudes avec celle de Tamentit. Un voyage des idées s’est donc opéré grace aux caravanes.  

Si de nos jours la poterie noire de Tamentit est singulière en Algérie, d’autres céramiques de couleur noire ont existé; comme celle nommée « le style de Gastel », une ville au nord de Tebésa, où des poteries à usage cultuel funéraire sont polychrome en rouge et noir, témoignent des brassages romano-berbère, et influences puniques et grecs. 

L’africanité de la poterie algérienne  n’est jamais mise en exergue, or le swastika, le serpent, la vache ou encore les motifs scarifiés de Tamentit, sont autant de survivances identitaires africaines, inscrivant le nord Afrique dans sa double dynamique  méditerranéenne et africaine. 

Leila ASSAS  

 

Sources 

  1. Edisud. Tamentit : Les Liens Onomastiques entre le Touat et l’Egypte Ancienne Dr. Bachir Bouhania 
  2.  Museur Michel. Les anciennes civilisations nubiennes. In: Journal de la Société des Africanistes, 1969, tome 39, fascicule 2. 
  3. 173-198;
  4.  Nicolas Grimal, Histoire de l’Égypte ancienne. Paris, Fayard, Le Livre de Poche 416, 1988. 
  5. E.B., « Fer », Encyclopédie berbère, 18 | Escargotière – Figuig, Aix-en-Provence, Edisud, 1997, p. 2753-2763 
  6. Virot C., Terre africaine, dossier spécial, La revue de la céramique et du verre, 1994 
  7. http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/artefact/fr-fr/ 
  8.  Image:  http://www.2013.feminalgerie-creation.org/participantes/images/abdelwaheb/ph5-gf.jpg 

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *