.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

La musique au féminin – Partie II – l’Imzad


imLa musique est l’une des expressions les plus éloquentes, elle nous renseigne sur la perception de l’élégance au sein d’une société. En survolant le domaine de l’histoire de  l’art, et plus précisément celui de la musique par la gente féminine, nous découvrons des personnes d’exception; elles se distinguent par leur talent et  illustrent la beauté par leurs chants…

De Sapho, célèbre poétesse  grecque de l’antiquité, surnommée la sulfureuse de l’île de Lesbos; à Wallada l’indomptable andalouse et femme de lettre du XXI siècle… La musique par les femmes, incarne  l’idéal de la préciosité dans son sens le plus noble  .

L’Imzad, ou le raffinement au féminin

Le Patrimoine culturel immatériel des Kel Tamasheq, est riche et éclectique de par ses  attributs, ses codes sociaux, son authenticité et ses arts. L’Imzad est un instrument de musique, symbole de la poésie savante. Il jouit d’une place de choix en accompagnant les chants lors des réjouissance.

La  coque de cet instrument à corde  est conçue à partir  d’une demi-calebasse recouverte d’une peau, puis trouée de deux ouïes; le monocorde est quant à lui, composé de crins de chevaux. Il est à sa joueuse ce qu’un enfant est pour sa mère. Il fait parti de la famille, et à ce sujet, ne dit-on pas que : « Imzad ne as amedray ennit, iwar afud iyyen essumigh as wa hedhen » : l’imzad repose sur un genou de ma mère et moi sur l’autre. Il est mon frère .

L’imzad est l’instrument de prédilection, du raffinement et de la distinction féminine chez les Kel Tamasheq. C’est un autre monde dans le grand univers saharien, lequel comprend et concerne la composition et fabrication des instruments, la signification de son utilisation, les cadres traditionnels et circonstances de son jeu, la répartition des rôles selon les sexes, les âges ou les lieux, légendes rattachées…

L’imzad est connu pour son « registre de l’esthétique » et pour être l’« interprète des sentiments »,  mais il est également utilisé pour faire fuir les mauvais esprits et abréger les tourments des souffrants.

Exclusivement joué par les femmes, le degré de maîtrise de cet instrument est  un signe de bonne éducation. Cette charge revient à la mère de la  jeune fille, désireuse d’acquérir prestige et mérite. Il accompagne les romances et les chants des hommes,  à travers l’évocation des prouesses guerrières, la courtoisie et les pérégrinations sahariennes. La joueuse de l’Imzad jouit d’un statut privilégié au sein de  sa tribu qui lui atteste le plus grand égard  et estime. Elle incarne la noblesse, l’élégance  et la délicatesse; Ch’tima de Tin tarabine  est l’une des plus vielle poétesse et joueuse de l’Imzad encore vivante.

Depuis le 04 Décembre 2013 l’Imzad est inscrit sur  la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Cette classification intervient après le dépôt par l’Algérie d’un dossier international en son nom propre ainsi qu’au nom du Mali et du Niger qui partagent avec l’Algérie ce patrimoine. L’Officie du Parc National de l’Ahaggar(Tamanrasset) entreprend depuis quelques années;  en étroites collaboration avec le Centre  National de Recherches Préhistorique, Anthropologique et Historique; de répertorier les poèmes et légendes de l’Ahaggar.

Leila A

Sources :

  1. -« Imzad, une musique millénaire de l’Algérie » par Dida Badi, Association Les Amis du Tassili, Editions ENAG, Alger, 2008.
  2. « Les pratiques et savoirs liés à l’Imzad » : www.usthb.dz/bu/IMG/pdf/patrimoine_fr.pd
  3.  -« Les Touaregs du Tassili n’Ajjer : Pour une lecture renouvelée de la structure sociopolitique touarègue », Dadi Ag Dida , CNRPAH
  4.  -Edda BRANDES « La musique d’imzad des Femmes Kel Ahaggar« , l’Université Georg-August
  5.  –Crédit photo : Nadjib Rahmani

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *