.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

La légende de Bahdja, « La joyeuse » de Touggourt.



msilaComme dans chaque village de l’Algérie, les légendes et mythes ne manquent pas dans la transmission orale des populations. A Touggourt, une bien belle légende se raconte depuis fort longtemps … Celle de Bahdja « La joyeuse ».

Bahdja était, selon les dires des orateurs une femme d’une beauté jamais vue, ni égalée; mais à cause de ses moeurs légères, elle fut chassée de Touggourt. De là, elle prit refuge, à l’emplacement de l’actuelle mosquée, dans un gourbi.

Un jour, venu à Touggourt pour quêter pour sa zaouia, Sidi Boudjemline ne parvint pas à trouver où se loger et les habitants de la régions, les touggourtis, comme les ibadites lui refusère un toit. Seule Bahdja, l’eclue de la société, lui ouvrit la porte et lui fit honneur. Touché par son grand geste malgré ses petits moyens, le marabout invoqua Dieu lui demandant de lui rendre tout le bien et les honneurs qu’elle lui fit : « Ô Dieu, protège Bahadja ; que son gourbi devienne maison et que les maisons inhospitalières de Touggourt se dépeuplent et s’écroulent. ».

La prière du marabout fut entendue et le gourbi fut remplacé par une habitation grandiose qui devint le centre de ville nouvelle, tandis que les touggourtis se divisèrent et s’entre-déchirèrent.

Ainsi donc, fut la récompense de la belle femme aux moeurs légères, mais au grand coeur.

Mounira Amine-Seka.

Source :

  • Dictionnaire des localités algériennes, de Achour Cheurfi. Ed. Casbah, Alger, 2011.

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *