.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

Kusayla  –  Mort en 688 ( 69 H.) 


kusaylaFils de Lamzam, Kusayla, légendaire Roi des Berbères, était chef de la puissante tribu des Awraba et gouvernait au milieu du 7 éme ( 1 er H.) siècle, un immense territoire s’étendant des Aurès à Walila ( Volubilis), ancienne cité au nord de l’actuel Maroc. 

Chrétien d’après certaines sources, Kusayla se converti à l’Islam après la bataille qui l’oppose à Abû al- Muhajir, le gouverneur arabe de Kairouan, qui compte sur Kusayla, dont l’autorité est grande, pour convaincre d’autres chefs berbères à embrasser l’Islam. La politique de Abû al- Muhajir répond à la volonté du Calife Umayyade Muawiya de convertir les  peuples par la persuasion du prêche et non par les armes. 

Le conflit entre ‘Uqba et Kusayla

La mort du Calife entraîne un changement de stratège et l’envoie au Maghreb de ‘Uqba ibn Nafi, qui s’y était déjà illustré par sa violence et son extrémisme qui lui valurent d’être relevé de son gouvernement. ‘Uqba entreprend la conquête du reste du Maghreb et quitte Kairouan en emmenant avec lui son prédécesseur Abû al- Muhajir et le chef berbère Kusayla, dont, dit-on, il doute de la sincérité de la conversion et traite avec mépris. Malgré les remontrances d Abû al- Muhajir qui lui reproche sa conduite, ‘Uqba persiste dans son attitude et, lors  d’une halte, ordonne à Kusayla d’égorger un mouton. Celui-ci  s’adresse à ses esclaves et leur demande de sacrifier l’animal, mais ‘Uqba insiste pour que cela soit fait par le chef berbère lui-même. Kusayla immole le mouton et trempant sa main dans le sang se la passe dans sa barbe ; un Vieil  officier arabe familier des coutumes locales avertit ‘Uqba que Kusayla venait  de jurer de se venger. 

Quelques temps plus tard, Kusayla s’évade et, ayant rassemblé ses troupes, attaque ‘Uqba à Tehouda prés de Biskra, où tous les cavaliers arabes, même Abû al- Muhajir, sont tués. Sur le lieu de la bataille, ‘Uqba et ses compagnons sont enterrés  et un mausolée recouvrira  la tombe de lui que les populations vénéreront en allant en pèlerinage à Sidi ‘Uqba. 

La Chute

En 683 (64H.), Kusayla s’empare de Kairouan et règne durant cinq années, en conservant la foi musulmane et en protégeant les Musulmans. En 688 (69H.), une armée arabe conduite par Zuhair ibn Kays pénètre en Ifriqiya ; la bataille entre les deux adversaires se déroule à l’ouest de Kairouan, et voit la défaite et la mort de Kusayla. 

Le conflit qui oppose ‘Uqba et Kusayla a suscité beaucoup de commentaires et de lectures. Comme nous l’avons souligné plus haut, les comportements de ‘Uqba et de Abû al- Muhajir sont différents et s’inscrivent dans deux visions opposées de la diffusion et l’expansion de l’Islam. [ ] Le conflit entre ‘Uqba et Kusayla illustre parfaitement le débat qui n’a cessé de diviser la société musulmane et qui oppose ceux, qui au nom du rigorisme, proclament que l’immersion dans l’Islam doit être totale, et ceux qui pensent que l’on peut être musulman en conservant sa culture et la tradition ancestrale. 

 

EXTRAIT : Djamel Souidi -GRANDS PERSONNAGES DE L’HISTOIRE ANCIENNE DE L’ALGERIE ( des origines à 1830)- Editions du Tell , 2005 .P. 63,64  

Image: statue de Kusayla, à l’entrée ouest d’Ighzer-Amokrane.

 

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *