.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

Hammam Righa


riSitué à une centaine de kilomètres à l’Ouest de la capitale, la station thermale de Hammam Righa possède une histoire plusieurs fois séculaire puisque la découverte des thermes remonterait à l’an 44 avant Jésus Christ. Ce sont les fameuses Aquae Calidae mentionnées par Antonin dans son Itirénaire.

Hammam Righa jouit d’une position géographique exceptionnelle, située dans une région montagneuse et boisée, à l’abri des grands vents et des grands froids : la température est inférieure à 35° en été et supérieure à 10° en hiver. Righa est particulièrement indiqué pour la reconstitution de l’équilibre psychosomatique.

 Les eaux d’Hammam-Righa, dont la température varie, suivant les sources, de 39° à 47°C, sont des eaux salines sulfatées calciques, de composition analogue à celle du bassin de Contrexéville. Une source froide gazeuse et ferrugineuse, est employée comme eau de table.

La station se recommande spécialement pour les arthrites, les affections rhumatismales et goutteuses, les troubles nerveux, les blessures et traumatismes. Elle convient aux hiverneurs (mais non aux phtisiques et aux tuberculeux), aux convalescents et à tous les malades qui ont besoin de suivre ou de continuer un traitement thermal dans une saison où les établissements de France sont fermés. C’est une station sanitaire hivernale où la température ne s’abaisse guère au dessous de 13° durant les mois d’hiver.

Par ailleurs, les visiteurs rencontreront sur le chemin sinueux qui mène à la station ou aux alentours du complexe, une ribambelle d’enfants et même des adultes, qui offrent aux passagers toutes sortes de produits du terroir, galettes, huile d’olive, miel, olives, de la volaille de basse-cour et autres produits d’artisanat.

Le Grand-hôtel est (à l’origine) entouré de beaux jardins et d’un parc boisé de 4ha; des jeux de plein-air y sont installés. L’édifice, considérable, forme un quadrilatère de 90m de côté; il comprend environ 100 ch., un grand salon de 20m sur 20m, une salle à manger de 400 couverts, des salles de billard, de musique, de lecture, de jeu, une bibliothèque.

La façade N. est garantie contre les intempéries par une galerie vitrée de 90m de long. Dans le sous-sol sont aménagés les termes, avec 2 piscines de natation à eau courante, d’une température de 37 à 43°, et tous appareils hydrothérapiques répondant aux exigences de la thérapeutique thermale.

Les autochtones appellent souvent Hammam Righa du nom de Hammam Slimane, « les bains de Salomon  » ; ils pensent ainsi, que le roi Salomon dispose, dans la montagne, de chameaux tout chargés de charbon destiné à entretenir le feu souterrain auquel ils attribuent la haute température de l’eau, et qu’ils invoquent en brûlant du benjoin. Plusieurs milliers de musulmans y viennent tous les ans, arrivant souvent en caravane, avec chameaux, mulets, ânes. Et tout à fait à l’écart de l’établissement, ils se livrent à diverses pratiques curieuses : sacrifices d’animaux de toutes sortes, ablutions, processions avec chants, etc.

La station thermale de Hammam Righa, jadis gâtée par la nature, aujourd’hui suffoque, étouffe et souffre des affres du temps et de l’incivisme de certains. Le lieu doit bénéficier de travaux de réhabilitations, et de mise en valeur… en urgence!

La rédaction Babzman

 

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


5 thoughts on “Hammam Righa

  1. FAIDI Yahia

    Comme tout héritage en Algérie, ce dont on a hérité d’une civilisation on l’a détruit à son départ, bien dommage, l’inéducation on paye ces frais.

    Reply
  2. Mourad

    On passait plus de 2 mois avec nos parents/grands parents en automne a Hammam Righa. Je n’ose plus mettre les pieds la bas maintenant (encore moins autre chose) tellement c’est sale et mal entretenue.
    Allah seul sait combient j’ai envis d’y aller et retrouver mes souvenirs d’enfance.
    Allah yahfadh el bled.

    Reply
  3. mehdi

    Salem,

    je n’est jamais visité les musées français ou autres,
    je suis musulman, Algérien, et Algérois, j’exige a mon gouvernement qu’il doit impérativement récupérer tous se qui concerne nos anciens, quelques que soit au nom de l’amitié, change spirituel, geste humain, ou inhumain, au nom de change de culture, ou le meilleur de tous ça, au nom du civisme si les l’état français comprend au civisme.

    dans tous lés qu à, je sais que c’est un sujet que notre gouvernement corrompue jusqu’à la moelle.

    tous des vendus français, mais ils faut qu’ils sachent, quand va faire la même chose et dans les prochaines jours a 20 000 d’eux.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *