.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

Gerboise جربوع


gerboiseC’est un nom issu de l’arabe maghrébin jarbu’ جربوع, lui même emprunté à l’arabe classique yarbu’ يربوع. « Le mot désigne un petit rongeur, aux pattes antérieures courtes, et aux membres postérieurs très développés. Il possède une longue queue, se déplace par bonds, et son activité est nocturne. La gerboise vit dans les steppes, et les déserts d’Afrique du nord et d’Asie ».

Le terme est signalé pour la première fois en 1655 en France, sous la forme de ierbuah, puis de gerbo, vocable octroyé par les naturalistes du XVIII e siècle, lequel fut lui-même emprunté au mot arabe (maghrébin) du même sens jarbu’, avant de se fixer en gerboise.

Geroges Cuvier, un naturaliste du XVIII e siècle, distinguait deux espèces : celle dite de « Constantine », dont les pattes postérieures ont trois doigts, et celle de « Maurétanie », considérée plus forte, et disposant de cinq doigts aux pattes postérieures. Une troisième espèce, dite de « Tripoli », voisine de celle de « Constantine », est décrite chez Buffon (autre naturaliste du XVIII e siècle) sous le nom de gerboa, une dénomination scientifique latine.

Le dictionnaire de l’académie française enregistre le mot gerboise dans son édition de 1835, et l’on considère que les premiers spécimens des « gerboises des sables », arrivés en France vers 1845, furent destinés au musée de Strasbourg.

Enfin, il convient d’ajouter que par la suite, le mot gerboise, fut utilisé comme nom de code pendant la colonisation française pour désigner les  4 essais nucléaire ayant eu lieu entre 1960 et 1961 dans la région de Réggane, située dans le désert Algérien : Gerboise bleu  Gerboise blanche, Gerboise rouge, et Gerboise verte.

Mira B.G

 

sources :

  1. S. Guemrich « Dictionnaire des mots français d’origine arabe »
  2. Définition « gerboise » du dictionnaire académique Français, parution de l’année 1986.
  3. Définition « gerboise » du dictionnaire académique Français, parution de l’année 1835
  4. Marie-Claude BOMSEL, « GERBOISE  », Encyclopædia Universalis
  5. Illustration : Gravure de gerboise, Buffon, XVIIIe

 

 

 

 

 

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *