.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

El zenbou, la soupe végétarienne ou les vertus du blé vert .


zen1Hrira, chorba,  jari frik, hsa : la soupe algérienne s’accorde au pluriel. Qu’elle soit rouge ou blanche, onctueuse ou  liquide, relevée ou légère… Elle souligne les particularités et les richesses de ce vaste pays  aux milles saveurs. Les ingrédients qui entrent  dans la préparation de la soupe algérienne sont  variables car  chaque région possède ses propres traditions culinaires et puise son inspiration au gré des saisons dans la flore et la faune locale. La viande ovine, bovine ou cameline  est souvent un ingrédient indispensable; cependant, il existe une soupe traditionnelle végétarienne : El zenbou.

El zenbou est la soupe emblématique de certaines régions du sud comme au Gourara  et l’ Ahhagar. Le nom désigne à la fois le mets et l’ingrédient de base qui permet sa réalisation : le blé vert. Cette soupe « diététique » et légère demeure l’indétrônable potage, qui prélude au festin préparé pour la rupture du jeûne durant le mois de ramadan. Mais pas seulement, car elle est servie en guise de petit déjeuner au cours des longues journées hivernales, et  constitue également un remède de convalescence pour les mamans après un accouchement, et pendant la période de l’allaitement.

Le blé dur jouit d’une place de choix dans la famille des céréales. On l’utilise pour préparer divers mets de la cuisine mondiale : pain, couscous, pasta, seitan  et chappattis. Et si la science moderne n’a de cesse de démonter les vertus du blé vert, ses attributs sont connus depuis des siècles par nos ancêtres.

A l’instar du pilpil utilisé au soudan et du boulghour  au Moyen orient, el zenbou est une soupe dont l’aliment de base est le blé vert, lequel lui procure un  arôme doux et un gout particulier. A cet effet, il est expressément cueillit avant maturation, ce qui lui permet de garder intactes ses propriétés nutritionnelles, dont les vertus sont multiples. Ainsi, il est reconnu riche en magnésium ,en potassium et en vitamine B. Cette céréale contient également de la chlorophylle, des enzymes et des acides aminés essentiels. Il va sans dire, que le blé vert est également  une source naturelle d’antioxydants, et un allié de choix pour le système immunitaire .

La recette du zenbou est facile à réaliser; pour cela : coriandre, ail et une noix  de graisse animal (cameline de préférence) sont pillés à l’aide du merhez (un mortier traditionnel  en cuivre). A cette mixture, s’ajoute l’eau parfumée de guertoufa (une plante aromatique qui pousse dans certaines régions du Sahara algérien, notamment au  Gourara). On assaisonne ensuite en intégrant le sel et le poivre, ainsi qu’une généreuse quantité de klila (sorte de lait caillé  de chamelle, séché au soleil jusqu’à déshydratation). Le zenbou est inclus vers la fin lorsque le bouillon est porté à ébullition, au même temps qu’une  dernière touche y est apportée par l’incorporation de  fèves séchés et concassées.

El zenbou est servi chaud, parfumé de piment fort pour les plus audacieux. Bon appétit !

Leila A

 

Sources :

  1. « Boire et manger en méditerranée », P. Balta
  2. http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=ble_nu
  3. http://www.la-cuisine-de-mes-racines.com/chorba-frik-jari/
  4. http://www.blog-remedes-naturels.com/du-sang-vegetal-pour-soigner-vos-intestins-decouvrez-les-extraordinaires-vertus-de-la-chlorophylle/

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *