.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

Contribution : Eveline Safir Lavalette, celle qui a fait « le choix de l’Algérie » nous a quitté le 25 avril 2014 à l’âge de 87 ans.


evelineEvelyne Lavalette est née à Alger en 1927, issue d’une famille de pieds-noirs de la troisième génération. Elle a grandi à Rouiba.

En 1951 elle a adhéré à l’Association de la jeunesse algérienne pour l’action sociale (AJAAS). L’association est composée de musulmans, catholiques, protestants, juifs et laïcs, son but est l’éducation des jeunes, dans une vision réelle de l’Algérie d’alors. Durant son parcours d’adhérente, elle découvre les conditions de vie des populations rurales « indigènes » et la pauvreté des secours publics par rapport à la population européenne. Elle a rencontré en même temps des responsables et des membres de tous les mouvements – scouts, étudiants, travailleurs et intellectuels où sont abordés les problèmes quotidiens des jeunes : sociaux, culturels, économiques.

En 1955, un an après le déclenchement de l’insurrection elle rejoint les rangs du Front de libération nationale. (FLN), elle participe par le biais de l’AJAAS à l’impression semi clandestine d’une revue pro FLN dénonçant les injustices du colonialisme. Peu après, le FLN l’engage comme agent de liaison dont la tache difficile est l’impression des tracts, le transport de matériel, acheminement de colis et l’hébergement chez elle à différentes reprises des combattants du FLN, parmi eux, le colonel Ouamrane, le colonel Sadek, Krim Belkacem, Ben M’hidi, Mohamed Seddik Benyahia, Abane Ramdane et Benyoucef Benkhedda.

En 1956, elle eu l’honneur de participer à l’impression du premier numéro du journal clandestin El Moudjahid qui est l’organe de communication du FLN, elle a dactylographié pour le même journal un document épais sur le Congrès de la Soummam, l’appel à la grève des étudiants de février 1956 et la lettre de Ahmed Zabana à ses parents, guillotiné en juin 1956.

Arrêté le 13 novembre 1956 par la police française, torturée, détenue à la prison d’Oran de 1956 à 1957, Orléansville, puis à la Centrale de Maison-Carrée, elle est libérée en 1959.

À l’indépendance de l’Algérie, elle est élue à l’Assemblée constituante puis à la première Assemblée nationale en 1964, elle participe à l’étude et la mise du système éducatif. En 1967, elle épouse le journaliste Abdelkader Safir l’un des éminents pères du journalisme algérien. Elle occupera à partir de 1968, jusqu’à sa retraite, diverses fonctions au ministère du Travail et dans l’administration locale

Elle vivait à Médéa. Elle a publié en 2013 une autobiographie aux éditions Barzakh, Juste Algérienne… comme une tissure.

Reposez en paix Mme Safir-Lavalette

 

Article contribution

Remerciements Djalil Kezzal

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


2 thoughts on “Contribution : Eveline Safir Lavalette, celle qui a fait « le choix de l’Algérie » nous a quitté le 25 avril 2014 à l’âge de 87 ans.

  1. khiar

    s’il vous plait je vous demande une aide si c’est possible a propos de l’origine et l’histoire du gâteau traditionnelle algérois je suis entrain d’écrire un livre de gâteaux et j’ai bien envie d’apporter un plus dans ce livre. j’ai trouver l’origine de samsa ,baklawa et le montecao mais pas d’autres.je vous en suis très reconnaissante pour votre aide et merci encore.

    Reply
  2. malika khiar

    s’il vous plait je vous demande une aide si c’est possible a propos de l’origine et l’histoire du gâteau traditionnelle algérois je suis entrain d’écrire un livre de gâteaux et j’ai bien envie d’apporter un plus dans ce livre. j’ai trouver l’origine de samsa ,baklawa et le montecao mais pas d’autres.je vous en suis très reconnaissante pour votre aide et merci encore.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *