.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

Cela s’est passé un 8 janvier 1963, naissance du Théâtre National Algérien


Theatre_National_d_Alger_01Le TNA fut l’une des premières institutions culturelles à être nationalisées après l’indépendance, c’était en janvier 1963.

 

Par le décret N° 5-1 du 8 janvier 1963 l’ancien Opéra d’Alger devient le Théâtre National Algérien Mahieddine Bachtarzi. L’article 4 stipule : Il est créé un centre national du théâtre algérien, dépendant de la direction des affaires culturelles du Ministère de l’Education Nationale.

Ce centre, selon l’article suivant, « a pour objet de définir l’orientation du théâtre, sa propagation au sein des masses et en particulier, il a pour mission de favoriser son développement par un travail de prospection, d’études et de sélection des œuvres théâtrales. »

Le décret annonce également la récupération des autres théâtres situés dans les grandes villes (Constantine, Oran, Annaba et Sidi Bel Abbès) et d’autres structures théâtrales qui seront prises en charge par l’Etat.

Sous la houlette de Mohamed Boudia et Mustapha Kateb, le TNA connaitra une véritable effervescence, notamment à la recherche d’un style propre à l’Algérie. A commencer par une langue d’expression, et ce sera le dialectal qui l’emportera.

Le TNA, dès sa nationalisation, abritera aussi le Ballet National Algérien, qui deviendra en 1967, l’Ensemble national de danses populaires.

Le lieu, c’est-à-dire ce qui était auparavant l’Opéra d’Alger, est situé au cœur d’Alger, au square Port Said, anciennement square Charles Branson. L’édifice est l’œuvre de l’architecte français Chassériau et du toulonnais Ponsard qui l’ont conçu dans un style néo-baroque. Sa construction a duré de mai 1850 à septembre 1853 et a été inauguré le 29 septembre 1853.

Construit sur le terrain d’une ancienne caserne des gardes turcs, il a été financé par les ruines de la Djenina construite par le pachalik Ismaël en 1662. Le 19 mars 1882, l’Opéra sera ravagé par un incendie. Il sera par la suite reconstruit et agrandit et de nombreuses transformations y seront apportées par l’architecte Oudot. Rénové, l’Opéra sera inauguré le 1er Décembre 1883.

L’édifice sera modernisé par Taphoureau et Guermonprez en 1936 et après l’indépendance, à l’occasion du Festival de la musique panafricaine de 1969, la salle, désormais nationalisée, sera complètement relookée.

K.T.

Sources :

  1. Histoire de l’opéra d’Alger. Episodes de la vie théâtrale algéroise, 1830-1940, par Fernand Arnaudiès. (Ancienne imprimerie V.Heintz, 1941)
  2. « Le théâtre en Algérie, état des lieux et propositions de sortie de crise », par Ahmed Cheniki (http://cultures-algerie.wifeo.com/theatre-projet.php#_ftnref4)

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *