.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

Cela s’est passé un 7 mars 1970, départ du premier tour d’Algérie cycliste


veloD’un tracé long de 1936 km et avec 112 coureurs, le coup de départ du premier tour de cyclisme de l’Algérie indépendante a eu lieu il y a 46 ans.

L’histoire nous apprend que le premier Tour d’Algérie remonte à 1929. Très peu de détails à son propos. Les documents disponibles sont rares à le citer et avancent celui de 1949 comme étant le premier. Quoi qu’il en soit, il y eu plusieurs éditions avec de grands coureurs, mais celle qui nous intéresse est celle de 1970, la première depuis l’indépendance de l’Algérie.

Et c’est à la Fédération algérienne du cyclisme que revient l’initiative de recréer le Tour d’Algérie. Avec plusieurs anciens coureurs dans ses rangs qui se proposent de mettre leur expérience au service de ce sport, l’événement a tout pour réussir.

Le coup d’envoi sera ainsi donné le 7 mars 1970. Avec 112 coureurs répartis en 16 équipes, ce premier tour de l’Algérie indépendante se déroulera sur un tracé de 1936 km et prévoit la participation des amateurs aux côtés des professionnels. On enregistrera une forte participation des Allemands et des équipes de l’Est européen.

L’Algérie voit deux de ses coureurs gagner des étapes, Madjid Hamza et Tahar Zaaf, fils du coureur Abdel-Kader Zaaf, célèbre dans les années 1950. Tahar Zaaf termine à la 7e place ce Tour dominé par les équipes de Pologne et de RDA.

L’année suivante le 2ème Tour d’Algérie est couru en 12 étapes pour un parcours de 1565 kilomètres. Une équipe soviétique est au départ. Elle l’emporte au classement des équipes et place 3 hommes parmi les 4 premiers. Le meilleur des coureurs algériens est 5ème, il s’agit de Madjid Hamza.

Les éditions suivantes sont dominées par les coureurs des nations cyclistes européennes. Les coureurs algériens n’arrivent pas à leur niveau. C’est sans doute une des raisons de l’arrêt de l’épreuve après 1975. Le Tour d’Algérie reprend vie en 1984 avec des ambitions internationales moindres. Mais après 1988 l’organisation de la compétition s’arrête pour de nombreuses années.

Après la décennie noire, un timide retour du Tour est enregistré, mais seulement pour deux éditions, en 2001 et en 2003. Ce n’est qu’en 2011 qu’il redevient régulier et devient désormais le Grand Tour d’Algérie cycliste. Il est disputé sur un circuit allant d’Alger vers Aïn Defla, en passant par Chlef, Relizane, Tiaret, Tissemsilt, Khemis Miliana, Chréa, Blida, et enfin de retour vers un circuit fermé pour la dernière étape à Alger. Le Grand Tour d’Algérie cycliste est, par ailleurs, inscrit au calendrier «Africa Tour» de l’Union Cycliste Internationale «U.C.I.».

Synthèse Babzman

Sources :

http://www.facyclisme.dz

http://www.nso-algerie.com

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *