.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

Cela s’est passé un 7 janvier 1997, attentat à la voiture piégée à Alger


voitureAu moins vingt trois morts et une centaine de blessés: le bilan de l’explosion qui a ensanglanté mardi 7  janvier 1997 la rue Didouche Mourad en plein coeur d’Alger s’avérait plus lourd qu’annoncé officiellement, comme cela a été le cas dans plusieurs des attentats qui frappent la capitale algérienne et sa périphérie depuis des mois. On compte plus de 40 blessés, dans un état grave.

A en croire plusieurs sources, le chauffeur du véhicule piégé a abandonné celui-ci, moteur en marche, au milieu des embouteillages. Les services de sécurité ont dès le lendemain fait filtrer le nom d’un homme, Farid Hamani, alias Abou Selmane, qu’ils présentaient comme le responsable de la campagne de terreur menée à Alger au cours du dernier mois. «Nouvel émir» des GIA de la capitale, il avaient 27 ans au moment des faits, et serait originaire d’un de ses faubourgs populaires.

L’explosion de Didouche Mourad n’a pas été le seul attentat, en ce sombre mardi, en Algérie. Sept personnes ont été tués et 11 blessées dans l’explosion d’une bombe à Aïn Fakroun dans les Aurès, à l’est du pays, tandis qu’une vingtaine d’ouvriers auraient été enlevés à Baghlia en Kabylie à un «faux barrage» dressé par des islamistes.

 

Source :

Libération-Monde

 

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *