.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

Cela s’est passé un 6 mars 1976, l’Algérie reconnait la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD)



sahara-occidentalLa République arabe sahraouie démocratique  (RASD) fut proclamée à Bir Lehlou le 27 février 1976, lorsque l’Espagne déclare à l’ONU l’abandon de son mandat d’administration du territoire, au profit du Maroc et de la Mauritanie.

La RASD  est un État proclamé par le Front Polisario ( (Front populaire de Libération de la Saguia el Hamra et du Rio de Oro), qui réclame la souveraineté sur le territoire du Sahara Occidental, région également revendiquée par le Maroc, qui en contrôle 80%, depuis le cessez-le feu de 1991.

L’ONU considère toujours la zone du Sahara occidental « الصحراء الغربية », comme étant un territoire non autonome. Cette région au Nord-Ouest de l’Afrique bordée par la frontière Marocaine au nord, algérienne au nord-est et mauritanienne à l’est, est une ancienne colonie espagnole qui n’a toujours pas trouvé de statut définitif sur le plan juridique depuis le départ de ses occupants coloniaux en 1976.

Depuis, le Sahara occidental est en proie à un conflit opposant les indépendantistes sahraouis du Front Polisario, au Maroc. Devenu un enjeu global illustrant la rivalité entre le Maroc et l’Algérie,  le dossier saharien bloque toujours la construction de l’Union du Maghreb Arabe (UMA).

En effet, l’Algérie soutien le Front Polisario  qui obtient l’approbation d’une majorité des membres de l’Organisation de l’Union Africaine (OUA),  et reconnait la RASD le 6 mars 1976,  ce qui provoque la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc.

A l’occasion du 38e anniversaire de la proclamation de la République sahraouie, le président Bouteflika félicite le président saraoui Mohamed Abdelaziz, et rappelle le soutien de l’Algérie à la lutte du peuple sahraoui pour l’autodétermination.

« Je voudrais  réaffirmer, à cette occasion, le soutien de l’Algérie qui demeure fidèle à ses principes et réitérer son attachement à l’application ferme de la doctrine des Nations unies en matière de décolonisation.  Mon pays continuera d’oeuvrer inlassablement afin que le peuple sahraoui puisse exercer son droit à l’autodétermination et que soit parachevée la décolonisation en Afrique ».

 

Mira B.G

Sources :

  1. http://sahara-info.org/pdf/sahara_info064.pdf
  2. Youssef Aït Akdim, « que cherche le Maroc en Afriqe », jeune Afrique 15 décembre 2013
  3. DK News, 26/02/2014

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *