.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

Cela s’est passé un 22 mai 1969, Naissance de Brahim Hadj Kacem


hadjMusicien et chanteur, il touche à la musique andalouse, au Hawzi, au Madih, au Gherbi, au Malhoun et à el aïssâwa. Brahim Hadj Kacem est né le 22 mai 1969 à Tlemcen.

Brahim Hadj Kacem nait à Tlemcen, le berceau de la musique andalouse et dans une famille de mélomanes. Très tôt, son oreille s’exerce déjà à diverses sonorités et c’est tout naturellement qu’il s’initie à la musique dès l’âge de 8 ans.

Il apprend d’abord à maîtriser la guitare, avant de s’initier au banjo et au ‘oud. Et dès 1984, il se penche sur le violon et le rebab. Brahim Hadj Kacem joue aussi du piano, mais son instrument favori reste le violon. D’ailleurs, c’est derrière celui-ci qu’on le voit généralement sur scène.

Poursuivant une formation classique au sein de l’association Gharnata entre 1984 et 1986, puis dans l’association El Qortobia de 1985 à 1992, il suit des études d’ingénieur.

Son jeu musical se parfait ainsi avec le temps, la pratique et lors de ses rencontres avec différents maîtres tels que Nouri Koufi, Fewzi Kalfat, Tewfik Benghabrit, Salah Boukli, et Ness Issawa. De même, les enregistrements de grands cheikhs de la musique andalouse comme Rédouane Bensari, Abdelkrim Dali, Sadek Bédjaï et l’Association Nassim El Andalous d’Oran, lui permettent de structurer davantage son jeu musical.

L’artiste forme son propre orchestre en 1990 avec la collaboration de ses frères Mohamed et Omar et enregistre son premier album en 1993 en même temps qu’il obtient son diplôme d’ingénieur d’état. Il enchaine par la suite plusieurs enregistrements à la télévision nationale.

A partir de 2004, Brahim Hadj Kacem s’installe en France,  où il est professeur de mathématiques. Sa passion, toujours vive, il donne des cours de chant et crée et dirige la chorale Nouba au sein de l’association El Maqam. Toujours avec l’objectif de contribuer à la sauvegarde de la musique arabo-andalouse, il enregistre deux nouba, Ghrib et Sika, et anime des concerts régulièrement en en Algérie, en France, au Maroc, en Tunisie, en Espagne et en Suisse, notamment lors de grands festivals consacrés à cette musique.

Sa longue pratique musicale lui a permis d’atteindre un niveau d’excellence avec une parfaite maîtrise du chant et de la musique andalouse qu’il a hérité de ses maîtres. Sa voix douce et son talent établi lui valent la consécration au près du public connaisseur.

Z.M.

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *