.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

Cela s’est passé un 21 septembre 1961, naissance de Narriman-Zehor Sadouni


radArtiste, historienne de l’art, animatrice radio, poète… Narriman-Zehor Sadouni a un parcours artistique et professionnel surprenant.

 

Narriman-Zehor Sadouni est née le 21 septembre 1961 à Alger. Diplômée de l’Institut supérieur de Tixeraine et titulaire d’une licence de lettres françaises, elle est successivement enseignante en arts plastiques et histoire de l’art à l’INFSCJ durant trois ans, puis directrice du centre culturel, avant d’être attachée de cabinet à la préfecture de Tipasa, ensuite attachée de
cabinet au ministère de la jeunesse et des sports.

Par la suite, Narriman-Zehor Sadouni est nommée chef de département programmation et sous-directrice de la production à la radio algérienne Chaîne III. Puis, elle décide de mettre fin à sa carrière administrative pour se consacrer à la production et à l’animation de ses émissions radiophoniques et télévisuelles.

Narriman collabore à la télévision algérienne dans les deux langues (arabe et français) depuis 1988. Sa voix et ses émissions sont écoutées à la radio Chaîne III depuis 1992. En parallèle, elle écrit dans la presse écrite et dirige des cellules de communication et de coaching.

Dans sa série radiophonique : « la galerie des grands maitres »; il est question d’histoire de l’art, de la musique et de la littérature meublée d’analyses picturales, de notes biographiques et de décryptages des œuvres de maîtres passée.

Narimane est aussi plasticienne. Sa peinture a connu plusieurs périodes allant du figuratif à l’expressionnisme en passant par des recherches dans la forme et dans la couleur. Ses dernières œuvres: « la série des grâces » bénéficient d’un intérêt particulier qu’accorde Narrimane à l’harmonie des couleurs. Le trait s’efface et les formes semblent flotter pour se débaucher en toute liberté. Narrimane est également poétesse, sa peinture et sa poésie se complètent. Depuis 1984, elle expose ses collections régulièrement renouvelées dans les grandes galeries d’Algérie et d’ailleurs. Actuellement ses ateliers installés à Alger nous laissent voir une partie du cheminement de son œuvre.

Elle excelle également dans la présentation des grands orchestres de musique classique et des grands spectacles officiels. On lui reconnait aussi le talent de conférencière et de modératrice de conférences dans les domaines de la littérature et des arts. Elle travaille d’ailleurs régulièrement avec différents festivals consacrés à la danse contemporaine, à la peinture, au livre, à différents genres musicaux…

Médaillée par l’UNESCO en sa qualité de plasticienne critique d’art, elle a également été honorée par le ministère de la Culture.
Narriman-Zehor Sadouni est membre de l’Union internationale de la presse francophone et membre de l’Union Internationale des Arts Plastiques AIAP de l’UNESCO.

Actuellement elle dirige le magazine culturel, économique et politique « Accès Libre » et produit également des chroniques littéraires « Lettres d’Afrique » consacrées à la littérature africaine.

Et pour la rentrée 2015, elle présente, entre autres, La chronique « Critique d’art » sur la Radio Chaîne III. L’émission consiste en la présentation d’un artiste, du décryptage de son œuvre et de son actualité.

Synthèse K.T.

Sources :

  1. http://www.narrimane.com
  2. http://www.africultures.com
  3. http://www.santemaghreb.com

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *