.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

Cela s’est passé un 17 juillet 2006 … Décès de El Hachemi Guerouabi


Poète et musicien, Guerouabi a su mêler le lyrisme aux bons mots, l’amour à la poésie. Surnommé le Rossignole, il occupe une place centrale dans le genre chaâbi.

Son père, Sâad Guerouabi, originaire de Sour el Ghozlane, ex-Aumale, était venu s’installer dans le vieux quartier de la Redoute à Alger où il avait épousé une jeune Kabyle. De cette union étaient nés d’abord la grande sœur du chanteur, puis El Hachemi le 6 janvier 1938, enfin ses deux autres sœurs. La Seconde Guerre mondiale faisait rage, Sâad fut mobilisé et, lors qu’il revint de l’armée, il avait contracté une maladie dont il mourut peu après. Sa femme, de santé fragile, ne tarda pas à le suivre dans la tombe. La sœur aînée, Fatma Zohra – de dix ans plus âgée que El Hachemi – s’occupa des enfants jusqu’au moment de son mariage avec Si Samil Driss, un horloger de Tizi-Ouzou. Les orphelins furent alors recueillis par une tante et un oncle paternels, la magnifique tante Taous et l’omniprésent oncle Belgacem, deux êtres extraordinaires de dévouement et d’amour, en dépit de leur condition modeste.
El Hachemi en voulait à la vie de lui avoir ravi trop tôt ce père qu’il aurait tant aimé connaître. De sa mère, il ne gardait en mémoire que la beauté incomparable et la voix si douce qui le berçait les soirs de sa petite enfance – il évoquerait longtemps plus tard, dans sa fameuse chanson annonçant un retour prochain à Alger, El Madania, le lieu sacré où elle repose à jamais.
Malgré son jeune âge, il se sentait responsable de ses deux sœurs cadettes et jouait avec elles au grand frère protecteur. Quant à sa sœur aînée, à laquelle il resterait toujours très attaché, il allait la voir à Tizi-Ouzou pendant les vacances. Beaucoup d’habitants du quartier Aïn Hallouf qui étaient de la génération de Guerouabi se souviennent de ce garçon fougueux qui

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.