.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

Cela s’est passé un 10 mai 1959, présentation de la pièce « Les enfants de la Casbah » en Tunisie


omar« Les enfants de la Casbah » est présentée au public pour la première fois sur les planches de Tunis, avant d’être proposée dans d’autres pays amis de l’Algérie pendant la guerre de libération.

La guerre de révolution algérienne fut politique, militaire et diplomatique, mais aussi culturelle. Et « le théâtre, comme les autres formes de représentation, a constitué un élément fondamental dans le discours anti-colonial ».

Mustapha Kateb avait été contacté par Ali Boumendjel pour constituer une troupe artistique de la résistance. Et c’est ainsi qu’ont commencé les contacts avec les artistes, dont la majorité étaient établis en France. De là est née la troupe artistique du FLN, mise sur pied au mois d’avril 1958, à Tunis, avec comme objectif d’expliquer la lutte du peuple algérien. Au départ, la troupe comptait 35 artistes, entre comédiens, musiciens, chanteurs. Elle sera par la suite renforcée pour atteindre 52 membres. . Mustapha Kateb avait été désigné pour être responsable de l’équipe, divisé en sous-équipes, théâtre, chant et musique.   

« Les enfants de la Casbah », écrite par Abdelhalim Raïs, est l’une des premières pièces de cette troupe. Traitant du thème de la résistance en milieu urbain, elle met en relief les difficultés et les dures réalités de la clandestinité. L’histoire se déroule dans une maison de la Casbah d’Alger. Elle est présentée pour la première fois le 10 mai 1959, dans une salle de Tunis. Après l’indépendance, elle sera montée une seconde fois par le TNA et fut « visitée » par 1352 spectateurs en 8 représentations, c’est-à-dire une moyenne de 169 personnes par spectacle, selon les chiffres d’Ahmed Cheniki.

Cette pièce en arabe dialectal est empreinte en général d’un discours manichéen classique, comme l’explique encore Ahmed Cheniki « Nous avons affaire à deux espaces antithétiques : les bons et les méchants.  Cette dichotomie spatiale correspond, cela va de soi, au discours politique et idéologique de l’auteur. »

En 1963, « Les enfants de la Casbah » sera adapté à l’écran par Mustapha Badie, avec des comédiens comme Sidali Kouiret, décédé récemment, Foudhala, Nadhira, Kasdarli…

Synthèse K.T.

Sources :

  1.  « La participation de la Troupe artistique du FLN à la Révolution évoquée au Forum de la Mémoire d’EL Moudjahid : L’art, une arme contre le colonialisme », par Nora Chergui. In El Moudjahid du 9 mai 2015
  2. « Le thème de la guerre dans le théâtre algérien », par Ahmed Cheniki, in http://cultures-algerie.wifeo.com

 

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *