.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Traduire l'article :

Cela s’est passé le 17 janvier 1960, assassinat du nationaliste congolais, Patrice Lumumba


lesoir.beDans sa dernière lettre, adressée à son épouse depuis  son lieu de détention, le (premier) 1er ministre de la République Démocratique du Congo,  feu Patrice Lumumba évoque les causes et les enjeux liés à sa mise à mort. « En prison sur ordre des colonialistes, ce n’est pas ma personne qui compte. C’est le Congo. [ ] Vive le Congo ! Vive l’Afrique ! » Dit-il. 

 

 

Indépendance des pays africains, et néocolonialisme  

Patrice Lumumba était l’un des pères de l’indépendance; et parmi les causes directes de son assassinat, on mentionnera son opposition à la cession de la province  Katanga (qui faisait partie de la république du Congo), proclamée à son tour état indépendant en juillet 1960, soit quelques temps après la libération du Congo le  30 juin 1960.

Lumumba y voyait une manœuvre orchestrée par les belges en vu de diviser le pays, et servir de plan pour les intérêts économiques néocolonialistes. Dans son premier discours en tant que Premier ministre, il revient sur cette problématique. Il faut savoir qu’à ce moment-là, la Belgique appuyée par l’OTAN, soutient ouvertement les séparatistes. Ainsi, Lumumba remet en question la main-mise des officiers belges sur l’armée congolaise. Car il convient de préciser qu’après l’indépendance du Congo,  la présence de fonctionnaires belges, (notamment au sein  du corps militaire), dans but de former les futurs cadres congolais, est encore conséquente. 

Par ailleurs, la fraternisation de Lumumba avec des leaders africains comme Gamal Abdel Nasser et  Sékou Touré,  mais aussi ses liens diplomatiques avec les soviétiques, le placent dans le collimateur des Etat Unis d’Amérique. A son sujet, le président américain Eisenhower évoquera la nécessité d’une «  liquidation physique ». 

Capture et assasinat politique 

Ainsi, la Belgique et les Etats Unis chargeront Mobutu de capturer le « gêneur ». Ce premier, soutenu par la CIA, avait pris le pouvoir au Congo suite au coup d’état du  14 septembre 1960.  Le 10 octobre, Lumumba est assigné à résidence pour être livré par la suite à son adversaire Moise Kapenda Tshombé, à Katanga. Il prendra un malin plaisir à le torturer personnellement, avec l’aide d’officiers belges. 

Cet acte ainsi perpétré envers un homme politique, est d’une violence inouïe. Après des semaines de détention, de sévices physiques et d’humiliation, la sentence tombe  : mort par fusillade, pour lui et ses deux compagnons, Joseph Okito et Maurice Mpolo. Patrice Lumumba sera exécuté quelques mois après sa captivité, le 17 janvier 1961. Son corps sera restitué à Mobutu, qui le dissout avec de l’acide. 

Précisions que son assassinat fut commandité par  le Roi des Belge, Baudouin. Un capitaine belge est aux commandes du peloton d’exécution. Se trouvent également impliqué, Gaston Eyskens, Premier ministre belge, Le comte Harold d’Aspremont Lynden, ministre des Affaires et Larry Devlin (CIA).  

Cet ami de Fanon et de l’Algérie avait expédié 10 000 fusils à l’armée du FLN,  lors de la Guerre de Libération. En juin  1967, le président Boumediene a fait détourner l’avion de son bourreau, Moise Kapenda Tshombé et le fit emprisonner. Il mourra deux ans après. Lumumba, ce héros national au Congo mais également pour beaucoup d’africains et afro-américains, a inspiré des mouvements partout dans le monde, à l’image de celui des Black Panters. En 2001, le gouvernement belge présentera ses excuses officielles au Congo.  

Leila Assas  

 

Bibliographie :

  1. Jean-Paul Sartre , La pensée politique de Patrice Emery Lumumba   http://www.lepotentiel.com  
  2. Jean Omasombo Tshonda, « Lumumba, drame sans fin et deuil inachevé de la colonisation », Cahiers d’études africaines [En ligne], 173-174 | 2004 
  3. Marc André Lagrange, Thierry Vinculon, Réflexions sur 17 ans de présence de l’ONU en République Démocratique du Congo, Institut français des relations internationales (  IFRI) , 2016
  4. Image (1) : https://www.colombotelegraph.com/index.php/british-spies-organised-execution-of-patrice-lumumba/
  5. Image (2) : http://www.alterinfo.net/L-ASSASSINAT-DE-LUMUMBA-EN-1961-UN-COMPLOT-BELGO-BRITANNIQUE-INSPIRE-PAR-LES-USA_a88623.html

 

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *