.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

Bombe à Belouizdad, un certain 19 janvier 1997, une jeune femme témoigne


amLe 19 janvier 1997, une heure après la rupture du jeûne, une voiture piégée explose rue Belouizdad (Alger). 54 citoyens sont tués et 89 autres sont blessés, selon un bilan officiel.  Une jeune femme qui a échappé à la mort ce jour là, mais dont la grand-mère âgée de 68 ans a été tuée, nous livre un témoignage bouleversant.

 « Ce soir de ramadan du 19 janvier 1997 est ancré à jamais dans ma mémoire, celle de ma famille, ainsi que dans la mémoire de tous les belcourtois.

C’est la première fois depuis 18 ans que j’ouvre mon cœur et que je partage ce douloureux souvenir. C’était un événement tragique. Belcourt a connu beaucoup de morts, presque 200. On a annoncé plus de 50 tués, mais parmi les nombreux blessés, certains succomberont à leurs blessures.

C’était un événement tragique. Je m’en suis sortie miraculeusement. Ma tante aussi. Mais hélas, ma grand-mère, ma Mani adorée y est restée, elle y a laissé la vie. Elle été si belle, elle avait un cœur si bon, si grand… ils nous l’ont volé, oui volé, jeune et en bonne santé. Elle n’été pourtant ni politicienne, ni journaliste, elle aimait la vie et la joie de vivre…

Paix à leurs âmes, nous ne les oublierons jamais, même si personne ne parle de ces innocents… 
Et si je partage ce témoignage, aujourd’hui, ce n’est certainement pas par hasard ! Non, pas par hasard. J’espère que les amnésiques qui ont soudainement oublié ce que l’Algérie a subi vont vite se réveiller. Nous n’allons certainement pas laisser l’histoire se répéter. Le mal qu’ils nous ont fait vivre ne se répétera jamais ! Nous sommes nombreux à avoir gardé notre mémoire saine, nous sommes nombreux à avoir pleuré nos morts et nos chers ! Aux noms des âmes perdus tragiquement et au nom de l’humanité, nous ne baisserons jamais les bras…

Paix à ton âme Mani… Je ne t’oublierai jamais, je n’oublierai jamais ton regard, ton sourire et ta bonté ! Rabi yerahmek ».

Ta petite fille Kahina .

 

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *