.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

Bazinas


bazinaCe terme désigne « un monument funéraire de la période anté-islamique, et dont la partie supérieure est souvent bombée, tronconiques et en pierre sèche ».

Bazinas est un mot d’origine berbère, qui signifie « butte ». Il est assez fréquent dans la toponymie de l’Algérie orientale et de la Tunisie, mais demeure inconnu dans le reste de l’Afrique du Nord. Bazina ne présente donc qu’une acception régionale, ce qui est un grave défaut lorsqu’il s’agit de l’appliquer à une forme de sépulture très largement représentée dans toute l’Afrique du Nord, depuis la Tunisie du nord ou du sud jusque dans la région de Meknès et au-delà.

Les bazinas recouvrent donc presque tout le Maghreb et le Sahara. Leur nombre, leur forme, leur présence dans les nécropoles mêlées à des tumulus ont fait que de nombreux auteurs ne jugent pas utile de les distinguer de ces derniers et appellent indistinctement tumulus les tombeaux en pierres sèches possédant ou non un appareil architectural plus ou moins simple.

Comme les tumulus, les bazinas peuvent recouvrir une fosse ou un caisson funéraire, posséder une chambre dont l’accès est rendu facile par une plate-forme dallée ou non, par un cratère ou un couloir.

On appelle aujourd’hui (Camps, 1961) bazinas tous les tumulus qui ne sont pas de simples amoncellements de cailloux ou de galets, tous ceux qui ont un revêtement extérieur même réduit. Bien qu’ils soient très fréquents, les tumulus à gradins ne constituent qu’un type particulier de l’ensemble des bazinas.

 

Mira B.G

Sources :

  1. M.Awadi : « tentative d’explication etymologique  du terme berbère bazina« , bull d’études berbères, Univ de paris VIII
  2. G.Camps : « du nouveau sur l’archéologie sur la région de Taza« , 1955
  3. Illustration : Photographie d’un « fond dallé d’une bazina à degrés« , J. Meunier.

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *