.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

La troisième édition du panorama du film révolutionnaire se tiendra à Mostaganem


La ville de Mostaganem accueillera, dans le cadre de la célébration du 62ème anniversaire du déclenchement de la guerre de la révolution algérienne, la troisième édition du panorama du film révolutionnaire, comme chaque année, du 3 au 7 novembre prochain, à la maison de la culture ould Abderrahmane Kaki, en collaboration avec la direction de la culture et le théâtre régional de ladite ville.

Selon Abdelhalim Rahmouni, cet évènement vise à faire découvrir aux jeunes générations le sacrifice et le martyr qu’a subi le peuple algérien pour acquérir son indépendance.

le-puitsParmi les longs métrages produits en 2015 et 2016, figurent « Le puits » de Lotfi Bouchouchi, « Séquences de mon village » de Karim Traidia, « L’intrus » de Mohamed Hazourli, « Le héros inconnu » de Menad Hadj Aïssa, « Krim Belkacem » d’Ahmed Rachedi et « Zabana » de Saïd Ould Khalifa.

Ajouté aux productions cinématographiques, des documentaires seront également projetés dont « Barrage de Béni Bahdel » de essetfi Abderrahmane, « Le retour » de Saïd Oulmi, « Khedda : Symbole de Zeïtouna » du réalisateur et artiste peintre, Djouda Guessouma.

La nouveauté dans cette 3ème édition est l’introduction des courts métrages produits dans les années 60 et 80, dans le but de comparer les oeuvres des deux époques. Parmi ces courts métrages, on compte : « La mer » de Ghaouti Bendedouche, « Koun Djanet » d’Aziz Akika, « La goutte » de Belkacem Hadjadj, « Fin de folie » de Cherif Aggoune et « Pont vers la vie » que Adel Mouhsine avait produit en 2015, dans le cadre de la manifestation « Constantine capitale de la culture arabe ».

Il est également prévu d’exposer une cinquantaine d’affiches de films algériens que l’ancienne Agence algérienne de rayonnement culturel (l’AARC) avait numérisées.

Il sera également programmé deux conférences : « La guerre algérienne au point de vue des algériens d’aujourd’hui », animée par l’universitaire et réalisateur Mohamed Bensalah. L’autre conférence qui porte sur « La révolution algérienne dans le cinéma universel », sera animée par l’universitaire et critique cinématographique : Ahmed Bedjaoui.

Mounira Amine-Seka.

Source : APS.

 

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *