.
.

Information historique et socioculturelle sur l'Algérie

.

Actualités

Traduire l'article :

14 Mars 1993 : qui se souvient des assassins du printemps ?


14 mars 1993, Hafid Senhadri est ciblé par des islamistes assassins

                  Hafid Senhadri 

Ce jour-là, alors que tu te rendais comme à ton habitude à ton lieu de travail, en fidèle commis de l’état servant la nation, les assassins de l’ombre ont voulu t’obstruer le passage, sans doute trop peureux de te voir continuer de bâtir l’Algérie, pensant pouvoir étouffer ta voix, ton noble engagement et tes brillantes réalisations progressistes. Ton courage, qu’ils n’auront jamais, les troublait. Ton soutien inconditionnel au développement, à la liberté et à la justice les dérangeait au plus haut point. Je les plains. Moi, ta fille qui t’accompagnait ce matin sordide, ton cher fils et notre mère admirablement courageuse, nous plainions les assassins du printemps, un certain 14 mars 1993.

Nous les plaignons car en t’ôtant la vie, ils n’ont pas réussi à anéantir ton esprit et ton modèle. Tes amis, tes proches, tes collègues et tous ceux qui vouent de l’admiration à ton combat n’ont jamais cessé d’évoquer tes grandes qualités, ta générosité envers les plus faibles, envers les jeunes en quête d’espoir et d’orientation et envers l’Algérie pour laquelle tu as fait le choix de te sacrifier.

En résistant avec bravoure au danger qui te guettait, tu luis aujourd’hui dans notre ciel, telle une étoile bienveillante que le vent n’emportera pas. Tu demeureras le symbole national du courage dont nous nous inspirons avec fierté. Notre peuple sera à jamais gorgé de tes qualités distinguées, de ton engagement qui guidera nos pas lors de nos moments d’égarement pour avancer… encore et toujours.

…Sous ce figuier ancestral ou tu reposes paisiblement, nous ne cesserons de faire rayonner ton combat.

Repose en paix Papa.
Nesma Senhadri

Commentaires Facebook

commentaires



L’équipe Babzman est composée de spécialistes, amoureux de la culture Algérienne sous toutes ses formes. Qu’ils soient passionnés d’art, d’histoire ou encore de patrimoine, ces contributeurs de tout horizon, vous offrent un voyage dans le temps, à la découverte de l’Algérie millénaire.


2 thoughts on “14 Mars 1993 : qui se souvient des assassins du printemps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *